Tout Sur La Série PBLV
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 «Demain nous appartient» et «Plus belle la vie» : les raisons du succès

Aller en bas 
AuteurMessage
lienspblv
Administrateurs
Administrateurs
avatar

Date d'inscription : 16/04/2016

MessageSujet: «Demain nous appartient» et «Plus belle la vie» : les raisons du succès   Sam 14 Juil - 22:13

«Demain nous appartient» et «Plus belle la vie» : les raisons du succès



Alors que «Demain nous appartient» fête ses 1 an sur TF1, «Plus belle la vie» a bien résisté du haut de ses 14 saisons sur France 3.

La bataille des feuilletons quotidiens n’a pas eu lieu. Un an après le lancement de « Demain nous appartient » le 17 juillet dernier sur TF1, à 19h20, les fans ont répondu présents... Sans pour autant déserter « Plus belle la vie » sur France 3 qui conserve sa superbe à 20h30. Décryptage de deux succès.
Des audiences au beau fixe

Les héros marseillais de « Plus belle la vie » ont attiré 4,4 millions de téléspectateurs en moyenne avec le replay depuis le début septembre dernier, soit 17,6% de part d’audience, soit 200 000 de moins par rapport à la saison précédente. Un petit exploit pour le feuilleton inauguré en 2004 sur la Trois !

Du côté de « Demain nous appartient », les nouvelles recrues de la Une, emmenées à Sète (Hérault) par Ingrid Chauvin, ont conquis 3,4 millions de curieux en moyenne et 18% de PDA depuis un an. Parmi eux, 400 000 téléspectateurs regardent les péripéties sétoises en rattrapage, autant que les fans de « Plus Belle la vie » et ses 390 000 retardataires en moyenne par épisode.

Chaque jour, 800 000 téléspectateurs et parfois jusqu’à un million réalisent un doublé : ils regardent les deux feuilletons quotidiens sur TF1 à 19h20 puis sur France 3 à 20h30.
Des publics identiques

N’imaginez pas que les fidèles de France 3 soient beaucoup plus âgés que ceux de la création de la Une. Ils ont 54 ans en moyenne, contre 52 pour les accros de « Demain nous appartient » qui reste leader auprès de 15-24 ans. Ingrid Chauvin attire 21% des ménagères qui sont 17,2% sur France 3.

« Demain nous appartient » a adopté davantage un mode polar./TF1

« On bat des records auprès des femmes jeunes avec Plus belle la vie, comme si Demain nous appartient avait relancé la mode du feuilleton », constate Guillaume de Menthon, le président de Telfrance qui produit les deux programmes.
Des changements nécessaires

Après une rentrée compliquée pour « Demain nous appartient » l’automne dernier et un passage à vide au cœur de l’hiver, la production a vite réagit. « On a cherché à optimiser ce qui fonctionnait, à trouver des intrigues policières qui accrochent tout en gardant le réalisme émotionnel », admet le patron de Telfrance. Plus polar et très axé sur une réalité magnifiée façon saga, le format de TF1 a également permis de donner un coup de fraîcheur à celui de France 3.

Pas question de ringardiser « Plus belle la Vie », davantage ancré dans la société d’aujourd’hui. Pour que les habitants du Mistral restent dans le vent, « nous avons travaillé sur la lumière, refait des décors et augmenté le nombre de scènes tournées en extérieur qui représentent désormais 30 à 35% de la totalité, précise le producteur. L’aspect visuel doit rester au top. Et Plus belle la vie aborde l’actualité car c’est le feuilleton dont le cœur bat en même temps que celui des Français. »



« Plus belle la vie » a traité de la transidentité avec le personnage de Clara, devenue Antoine./France 3

Témoin, en mars dernier, Jonas Ben Ahmed, un comédien transgenre, y a fait ainsi son entrée pour incarner Dimitri venu aider une ado à faire comprendre à son père sa transidentité. La maladie d’Alzheimer, les violences conjugales figurent aussi parmi les sujets abordés. «On y parle de gens qui vous ressemblent », insiste Guillaume de Menthon.

De son côté, « Demain nous appartient » a multiplié les invités comme Mimie Mathy, Bruno Madinier, Patrick Fiori, surfé sur des thèmes actuels tels le harcèlement, le jeu de l’ange tout en conservant sa ligne de comédie familiale. À l’avenir, la série devrait développer une intrigue romanesque, des histoires d’amour contrariées et même adopter une touche de fantastique.
Bientôt un nouveau concurrent

« Un si grand soleil », la future création de France 2 prévue vers 18 heures à la rentrée trouvera-t-elle sa place ? « Tous les autres pays européens ont jusqu’à 3 feuilletons quotidiens en fin de journée, plaide Sophie Gigon, responsable des fictions d’après-midi à France Télévisions. Depuis l’arrivée de Demain nous appartient, nous avons réajuster des choses sur les caractères de nos personnages, les décors... On regarde aussi Plus belle la vie pour être sur des domaines différents. »

« Le feuilleton de France 2 ne sera pas à la même heure que les nôtres et n’aura sans doute pas le même public. On n’imagine pas d’impact sur nos audiences, plaide aussi Guillaume de Menthon. Son arrivée crée une saine émulation notamment au niveau artistique. »



TV & Médias| leparisien.fr| 14 juillet 2018, 19h15 | MAJ : 14 juillet 2018, 22h15 |
Revenir en haut Aller en bas
 
«Demain nous appartient» et «Plus belle la vie» : les raisons du succès
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Liens PBLV en masse :: .::. Général .::. :: Règlement Du Site , Annonces & News PBLV-
Sauter vers: